Adhérer

Covid-19 | Arrêter d'avoir peur (Dr Piolet)

Actualité Grand public
peur

Arrêter d'avoir peur

« Le vent se lève, il faut tenter de vivre. »

 

Bon, je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas une grande spécialiste de Paul Valéry, j’ai juste revu tous les Hayao Miyazaki sur Netflix : J’interprète ce titre comme la volonté, la nécessité de vivre, de créer, d’inventer, malgré l’imminence de la guerre, de la terreur, de la maladie, et de la mort.

 

Je me trompe sûrement mais il parait (je ne sais pas qui a dit ça, surement quelqu’un d’un peu culotté, Churchill, Mark Twain ?) qu’on peut interpréter comme on veut les grandes citations, c’est peut-être d’ailleurs à ça qu’on les reconnait.

 

La musicalité de cette phrase chante à mon oreille : un sentiment de nostalgie, d’urgence de situation, de menace qui plane, de peur du vide et d’envie d’évasion mêlés. Ce qu’on ressent à 8 ans à la piscine municipale avant de sauter du plongeoir des 7.5 m, j’y vais ? J’y vais pas ? Parce que j’ai déjà réussi le 3 mètres et le 5 mètres mais là j’ai du mal, et non, après, le 10 mètres pas question, j’irai pas. Ensuite l’attrait de l’acte de bravoure, que dis-je, d’héroïsme, l’emportera et on sautera surement.

 

Et on a froid et peur à réfléchir à tout ça à 8 ans sur le bord du plongeoir.

 

Là, au seuil de la porte de mon appartement, je pense à ce que sera le jour d’après. Est-ce que j’ai envie de retrouver ma vie d’avant enlaidie par des masques, puant le gel hydro alcoolique, assombrie par les regards méfiants des gens qui me voient approcher dans la rue, glacée par la distanciation, polluée par des « jetables », lingettes, mouchoirs en papier, gants masques et blouses, glorifiant le retour du plastique et des produits chimiques antiseptiques, attristée par l’abandon de partages vertueux comme le co-voiturage, l’échange de maisons, la mutualisation des espaces.  

 

Le confinement se lève, il faut tenter de sortir.

 

Marcher, courir, danser, chanter, crier, échanger, sourire, changer de vie, de métier, déménager, partir, puis plus tard voyager, se côtoyer, s’embrasser, s’étreindre, bercer, consoler, aimer, s’autoriser, désobéir. Ou comme disait Beckett, et même si ça sonne mieux en anglais : Tenter. Echouer. Tenter encore. Echouer encore.  Echouer mieux.

 

Arrêter d’avoir peur.

 

ff