Adhérer

Interview | Les préférences de communication des personnes âgées hospitalisées ou institutionnalisées

Actualité Grand public Pro
Guillaume Sacco

Nous avons le plaisir de vous faire lire aujourd'hui l'interview du Dr Guillaume Sacco concernant son étude portant sur le thème : Les préférences de communication des personnes âgées hospitalisées ou institutionnalisées. Cette étude est à retrouver en téléchargement ici ou est consultable en ligne au lien suivant : bit.ly/3f9sDqU

 

Un sujet d'autant plus important et d'actualité avec ce second confinement qui aggrave les situations d'isolement de nos ainés. Cette étude permet de mieux comprendre les mécanismes des personnes âgées quant à l'utilisation du téléphone ou des appels vidéo, leurs difficultés avec ces outils ou encore leur niveau de satisfaction.

 

 

LES AUTEURS

Guillaume Sacco 1,2,3, MD, PhD; Sébastien Lléonart 4, MD; Romain Simon 1,3, MS; Frédéric Noublanche 1,2,3, MS; Cédric Annweiler 1,2,3,5, MD, PhD; TOVID Study Group 1,4,6

--------
1 Department of Geriatric Medicine and Memory Clinic, University Hospital of Angers, Angers, France
2 Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire (LPPL - EA 4638), SFR Confluences, Université Nantes-Angers-Le Mans, Nantes, France
3 ALLEGRO Living Lab Research Center on Autonomy and Longevity, University Hospital of Angers, Angers, France
4 Pôle médico-social Saint Nicolas, Univeristy Hospital of Angers, Angers, France
5 Robarts Research Institute, Department of Medical Biophysics, Schulich School of Medicine and Dentistry, University of Western Ontario, London, ON, Canada
6 School of Medicine, Health Faculty, University of Angers, Angers, France

 

 

 

L'interview

Quelle a été votre motivation à réaliser une étude sur les moyens de communication utilisés par les personnes âgées hospitalisées lors du confinement ?

[Dr SACCO] Lors du premier confinement, le sentiment général des patients comme des soignants était celui d’un grand isolement des personnes âgées, et ce d’autant que les EHPAD ont été confinées avant le reste de la population générale. Dans ce contexte, il nous a paru indispensable de trouver une solution afin de lutter contre ce confinement social qui s’ajoutait au confinement physique. Notre activité de recherche étant centrée sur l’utilisation des technologies dans la population âgée gériatrique, la nécessité d’évaluer la façon dont les personnes âgées percevaient et utilisaient les moyens de communication dématérialisés nous a semblé indispensable.

 

Votre étude portait sur l'utilisation de 2 moyens de communication : le téléphone et les appels vidéo. Pouvez-vous vulgariser, pour nos lecteurs non coutumiers des études scientifiques, la méthode utilisée lors de cette étude et les principaux résultats obtenus ?

[Dr SACCO] Nous avons proposé à tous les patients hospitalisés dans le service de gériatrie ainsi qu’aux patients du service long séjour/EHPAD de communiquer avec leurs proches soit avec un téléphone classique, soit par visio. Nous avons recueilli leur préférence initiale puis, après avoir réalisé la communication (avec de l’aide si nécessaire), nous avons évalué leur niveau de satisfaction.

Les principaux résultats de cette étude sont que les personnes âgées confinées en lieu de soin sont plus autonomes pour l’utilisation du téléphone que de la visio et ont une préférence pour l’utilisation du téléphone à priori. Néanmoins, après utilisation, le niveau de satisfaction est en général similaire avec les deux dispositifs, et même plus important avec la visio pour les patients de long séjour/EHPAD lorsqu’ils étaient assistés pour établir leurs communications.

 

Il ressort de votre étude, qu’une majorité des personnes âgées membres du groupe test, ressentaient le besoin d’être accompagnées pour utiliser les outils de communication vidéo. Avez-vous pu observer une évolution dans le temps quant à l’autonomie du groupe pour utiliser ces outils, lors du confinement et au-delà ?

[Dr SACCO] C’est une question très intéressante mais à laquelle la façon dont était conçue notre étude n’apporte pas la réponse malheureusement. Néanmoins, d’autres études ont montré des capacités d’apprentissage préservées chez les patients âgés (sans trouble de mémoire majeur) permettant de s’autonomiser progressivement sur l’utilisation de certains dispositifs ou certaines applications numériques.

 

 

Les résultats de votre étude semblent également mettre en exergue l'importance de la simplicité d'utilisation de l'outil (vidéo ou téléphonique) perçue par les personnes âgées pour satisfaire leur expérience. Des améliorations pour faciliter l'utilisation (ergonomique par exemple) de ces outils par les seniors pourraient-elles, selon vous, en augmenter l'utilisation et la satisfaction ?

[Dr SACCO] C’est un des grands enjeux de développement des années à venir en effet. La mise à disposition d’interfaces extrêmement simplifiées, avec un travail sur l’accessibilité notamment concernant les déficiences visuelles, mais aussi motrices (arthrose notamment) reste indispensable à mener si l’on veut pouvoir amener les personnes âgées vulnérables à l’utilisation des dispositifs numériques.

 

 

Un second confinement est en cours, l'isolement des personnes âgées est au coeur des débats et des inquiétudes. Est-il d'actualité pour vous d'abonder la réflexion de votre première étude avec une seconde ? Sur l’impact réel de ces outils pour lutter contre l’isolement des seniors par exemple ?

[Dr SACCO] Mon année de mobilité recherche s’est terminée à la fin du mois d’août sur Angers et mes conditions de travail actuelles sur Nice ne me permettent malheureusement pas de poursuivre ce travail pour le moment. Néanmoins, nous comptons poursuivre cette réflexion de fond dans les mois et les années à venir.

 

 

Le mot de la fin

[Dr SACCO] Bon courage à tous les agents hospitaliers dans cette période de forte tension. Le soleil réapparaît toujours après la tempête.