Adhérer

Nouveau rapport contre l’âgisme de l'Organisation Mondiale de la Santé

Actualité Grand public
Agisme OMS rapport

1 personne sur 2 fait preuve d'âgisme

Combattre l’âgisme, c’est-à-dire les stéréotypes, les préjugés et les discriminations liés à l’âge, que ce soit à la jeunesse ou à la vieillesse, est plus que jamais nécessaire pour surmonter la crise du Covid-19. C’est l’appel lancé par Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Michelle Bachelet, la plus haute responsable de l’ONU pour les droits de l’Homme, Liu Zhenmin, en charge des affaires économiques et sociales de l’ONU, et Natalia Kamen, directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour la population.

 

Une première étape est franchie le 18 mars 2021 avec la sortie du "Rapport mondial sur l'âgisme" de l'Organisation Mondiale de la Santé qui fournit un cadre d'action pour réduire l'âgisme, y compris des recommandations spécifiques pour différents acteurs (par exemple, le gouvernement, les agences des Nations Unies, les organisations de la société civile, le secteur privé). Il rassemble les meilleures preuves disponibles sur la nature et l'ampleur de l'âgisme, ses déterminants et son impact. Il décrit les stratégies efficaces pour prévenir et contrer l'âgisme, identifie les lacunes et propose de futures pistes de recherche pour améliorer notre compréhension de l'âgisme.

 

>> Vous pouvez retrouver le rapport complet en anglais ici ou son résumé en français ici.

 

 

#AWorld4AllAges

Agisme