Adhérer

Revalorisation salariales des métiers de l’accompagnement social et médico-social : l'engagement du Gouvernement et des Départements de France

Actualité Pro Grand public
Le Gouvernement et les Départements de France s’engagent ensemble pour des revalorisations salariales de 1,3 milliard d’euros en faveur des professionnels de la filière socio-éducative

Le 18 février s'est tenu la Conférence des métiers de l’accompagnement social et médico-social à Paris, afin de partager avec tous les acteurs les enjeux rencontrés dans le secteur social et médico-social au plan des ressources humaines et tracer les perspectives nécessaires pour les professionnels de l’accompagnement, en miroir de l’ambition portée en direction des personnes et des familles.

 

Ce rendez-vous social s'inscrit dans la continuité des mesures de revalorisation déjà prises par le gouvernement dans les domaines sanitaire, médico-sociétal et social, à commencer par l'accord Ségur de la Santé en juillet 2020, puis la revalorisation des soignants dans les domaines social et social.

 

 

 

Un accord pour une revalorisation de 183 euros par mois

Face à un contexte de très fortes tensions au plan des effectifs dans ce secteur, l’État et les Départements ont décidé d’accorder la revalorisation de 183 euros nets par mois aux professionnels de la filière socio-éducative, par équité avec les personnels soignants. Ces revalorisations, qui interviendront pour les rémunérations dues à compter du mois d’avril 2022, devront être versées au plus tard en juin sur le bulletin de paie. Ces revalorisations bénéficieront :

 

  • aux professionnels de la filière socio-éducative des structures présentes dans le secteur non-lucratif (environ 140 000 ETP). 

 

  • aux personnels sous statut de la fonction publique exerçant des métiers de la filière socio-éducative (environ 30 000 ETP).

 

 

 

Des moyens pour soutenir les partenaires sociaux sont nécessaires

Les Etats et départements s'accordent également sur la nécessité d'accompagner les démarches des partenaires sociaux en appui à la modernisation du cadre conventionnel dans la branche du secteur sanitaire et social (BASS) pour un délai optimal de négociation d'une nouvelle convention collective unique.

 

 

 

Un « Comité des métiers socio-éducatifs »

Pour assurer la mise en œuvre d'un agenda socio-professionnel ambitieux, le Premier ministre veut mettre en place d'ici avril un "Comité d'éducation sociale et professionnelle" pour organiser une gestion dynamique et plus stricte des différents chantiers. Le comité sera le garant des ambitions de terrain, comme la gestion prévisionnelle des effectifs de terrain, l'actualisation des structures des qualifications et des diplômes ou l'amélioration des outils contractuels pour améliorer la qualité du travail des professionnels et favoriser l'innovation.

 

 

 

EN SAVOIR + 

>> Consultez le communiqué complet : https://www.gouvernement.fr/partage/12696-conference-des-metiers-de-l-accompagnement-social-et-medico-social

 

>> Téléchargez le communiqué de presse