Adhérer

Vers des Maisons de Retraite plus inclusives - Adelis

Vers des Maisons de Retraite plus inclusives - Adelis

La qualité des environ 11 000 maisons de retraite françaises est très hétérogène, mais en moyenne médiocre.

 

Il y a de nombreuses causes à cette situation : implantations qui datent des anciens hospices, personnel insuffisant et sous tension, manque d’anticipation des conséquences du vieillissement démographique… Mais, globalement et surtout, le regard que notre pays porte sur les personnes âgées, entrainant des phénomènes d’exclusion !

 

 

 

OBJECTIFS

Le programme mis en place par l’association ADELIS a la volonté de faire de l’établissement un « lieu de vie ouvert », où les résidents restent des citoyens à part entière et ont le sentiment d’être encore utiles à la Société.

 

Son but est de créer des « maisons de retraites plus inclusives », c’est-à-dire :

 

  • Amener les citoyens à porter un regard différent sur les établissements pour personnes âgées et à les voir comme « des lieux de vie normaux » ;
  • Des établissements où tous les acteurs sont mobilisés ensemble sur « du bien vivre » : personnel soignant, personnel non soignant, familles, bénévoles… ;
  • Des établissements ouverts sur leur environnement : établissements scolaires, associations, habitants… et sachant coopérer avec eux, sur des projets et actions concrets intergénérationnels, permettant de créer des écosystèmes de solidarité dans la durée ;
  • Des résidents considérés comme des adultes et des citoyens à part entière, dont l’utilité est reconnue et qui se sentent utile.

 

 

 

LES ÉTAPES DU PROGRAMME

L’objectif est de monter que ceci est possible à partir d’une démarche expérimentale, très structurée, avec des établissements volontaires (au moins 20 en 2021), avec les étapes suivantes :

 

  1. Un autodiagnostic partagé, centré exclusivement sur la situation du bénévolat et de l’animation socio-culturelle ;

 

  1. L’apport de supports d’animation socio-culturels « clés en main », pour éventuellement renforcer ces actions, surtout dans un contexte de plus ou moins grande fermeture due à la pandémie ;

 

  1. L’identification de projets concrets intergénérationnels (priorité aux coopérations avec les établissements scolaires), où les résidents sont acteurs, et non pas consommateurs ;

 

  1. Un accompagnement individualisé par ADELIS, autant que de besoin ;

 

  1. La création d’un Réseau d’échanges sur des bonnes pratiques et les actions menées ; un tel réseau est en cours de création entre les établissements volontaires ;

 

  1. Un benchmark européen, privilégiant des pays de référence (Allemagne, Hollande, Danemark, Suède, …) est en cours avec l’appui de partenaires de qualité (voir ci-dessous).

 

 

 

EN SAVOIR PLUS

Retrouvez l'appel à projets détaillé sur : urlr.me/3TdPx

 

Renseignements et inscriptions par mail à : d.thierry@francebenevolat.org