Adhérer

Fragilité et qualité de vie, les apports de l’activité physique chez la personne âgée

Fragilité et qualité de vie, les apports de l’activité physique chez la personne âgée

Fragilité et qualité de vie, les apports de l’activité physique chez la personne âgée

Publié dans la revue Gériatrie, Psychologie, Neuropsychiatrie du Vieillissement, en 2021.

 

Auteurs : Julien Vejux (1), Solenn le Bruchec (1), Valérie Bernat (1), Christophe Beauvais (2), Nathalie Beauvais (2), Gilles Berrut (1,3)

 

1 : Gérontopôle des pays de la Loire

2 : Jeanne et Léon développement

3 : Pôle de Gérontologie clinique, CHU de Nantes

 

Résumé

L’évolution des pratiques en médecine gériatrique vers une vision plus globale, écologique et multi-domaines, a vu émerger un certain nombre de nouveaux concepts telle que la notion de fragilité.

 

Par ailleurs, l’approche médicale traditionnelle centrée sur les paramètres objectifs de la pathologie laisse aujourd’hui la place à la prise en compte de facteurs subjectifs concernant le ressenti du patient vis-à-vis de son état de santé, marquant ainsi la naissance du concept de qualité de vie.

 

La fragilité se situe entre le vieillissement usuel et pathologique. Ce syndrome clinique reflète une diminution de la faculté de l’organisme à résister à un stress, favorisant la survenue d’évènements péjoratifs de santé.

 

La qualité de vie est un concept très large et multifactoriel correspondant à la perception qu’un individu a de sa place dans la vie, modulé par son état de santé physique et psychologique ressenti, son niveau d’indépendance, ses relations sociales, ses croyances personnelles et sa relation aux éléments essentiels de son environnement.

 

Dans ce cadre, nous avons réalisé une analyse de la littérature scientifique visant à synthétiser les connaissances actuelles sur les interconnections entre les concepts de fragilité et de qualité de vie chez la personne âgée, ainsi que les bénéfices potentiels que pourrait avoir la pratique régulière d’une activité physique.

 

À la différence du stade de vieillissement pathologique, la fragilité est considérée comme étant un état réversible par la mise en place d’actions de réhabilitation non-médicamenteuses principalement basées sur la pratique d’une activité physique régulière. Ces interventions ont démontré une efficacité significative et scientifiquement avérée, augmentant les réserves physiologiques de l’organisme lui permettant de mieux résister au stress. Il en résulte une diminution importante des risques de survenue d’évènements de santé et une amélioration non-négligeable de tous les aspects de la qualité de vie permettant à la personne de rejoindre une trajectoire de vieillissement réussie.

 

Ce travail a abouti à une publication scientifique parue le 2 juin 2021 dans la revue médicale "Gériatrie, Psychologie, Neuropsychiatrie du Vieillissement (volume 19, numéro 2)" et est disponible en ligne : revue-geriatrie-psychologie-neuropsychiatrie-vieillissement.com

 

 

Poster scientifique

À l'occasion du 9ème Congrès Francophone sur la fragilité et la prévention de la perte d'autonomie du sujet âgé organisé le 10 et 11 juin 2021. Julien Vejux, auteur de cette publication à eu l'occasion de présenter un poster scientifique présentant ces recherches. Le poster est disponible en téléchargement au lien suivant : poster-fragilité-vejux-2021

 

fragilite vejux